Catégories de jeux et canaux de distribution

Dans cette rubrique vous trouverez les cinq catégories de jeu proposées sur quatre canaux de distribution.

""

Cinq catégories de jeux et paris

            Les jeux de loterie

 

Ils sont fondés sur le principe du jeu de répartition ou celui du jeu de contrepartie ou sur une combinaison des deux et l’intervention du hasard doit être totale ou prépondérante.

On distingue :
Les jeux de tirage pour lesquels l’intervention du hasard sous forme de tirage est commune à l’ensemble des joueurs, sous trois formes :
- jeux de tirage traditionnels : une fois par jour au plus ;
- jeux à tirages successifs : plusieurs fois dans une même journée ;
- jeux de tirage additionnels : proposés en complément d’autres jeux.

Les jeux instantanés pour lesquels l’intervention du hasard est propre à chaque joueur avec résultat instantané à la suite d’une action du joueur sous trois gammes de jeux :
- jeux de grattage dont les supports sont émis par bloc comportant le même tableau de lots révélés à l’initiative du joueur par une action ou une décision de celui-ci ;
- jeux à aléa immédiat pour lesquels l’intervention du hasard générée à la demande individuelle du joueur résulte d’une action de celui-ci ;
- jeux instantanés additionnels : proposés en complément d’autres jeux

L’offre de jeux de loterie est exploitée en points de vente et en ligne sous le régime du monopole confié à FDJ.

            Les paris sportifs

 

Ils sont autorisés sous la forme pari mutuel et pari à cote fixe. Sur le support en ligne, ils peuvent être pris en direct (ou live betting) c’est-à-dire sur une compétition en cours.

La proportion maximale des sommes versées en moyenne aux joueurs pour les paris sportifs en ligne est plafonnée à 85%, et à 76,5% pour les paris sportifs en points de vente (décret n°2019-2061)

Les paris sportifs sont proposés en ligne par 14 opérateurs agréés et en points de vente par FDJ.

            Les paris hippiques 

 

Sont autorisés uniquement sous la forme mutuelle. Ils doivent être enregistrés préalablement au départ de l’épreuve. Ils peuvent faire l’objet d’abondements de gains sous réserve de ne pas dénaturer le caractère mutuel.

Les paris hippiques sont proposés en ligne par 8 opérateurs agréés, par le PMU sous monopole en points de vente et sur sept hippodromes franciliens et sous monopole par environ 230 sociétés de courses de province dans les hippodromes indépendants.

Aides

  • Courses premium

    - Les courses non Premium sont uniquement support de paris sur hippodrome. Les enjeux doivent être enregistrés au sein de l’hippodrome sur lequel la course se déroule.
    - Les courses Premium sont à la fois support de paris sur hippodrome et hors hippodrome. La prise de paris hors hippodrome s’organise alors en parallèle de la prise de paris sur hippodrome. Pour les courses premium, les enjeux placés sur les hippodromes sont mutualisés avec les mises engagées dans les points de vente hors hippodromes. Les rapports (et les gains) sont donc les mêmes quel que soit l’endroit où le pari est placé.

  • Voir paris hippiques dans "Les règlements de jeu"

            Le poker en ligne

 

Les différents types du jeu de poker peuvent être organisés :

- sous forme de cash-game : les parties requièrent d'engager un montant d'argent minimal (cave) converti en jetons. Les joueurs peuvent, à volonté, entrer et sortir; de la partie tout en conservant leurs gains éventuels. Leurs pertes ou gains varient en fonction de leur réussite à chaque manche.

- sous forme de tournoi : les joueurs paient un droit d’entrée (buy in) afin de participer à une compétition qu’ils ne peuvent, sous peine de perdre ce droit d’entrée, quitter volontairement. Lorsque le tournoi débute, tous les participants disposent d’un nombre de jetons identiques et la compétition s’achève lorsqu’un joueur a remporté les jetons de tous les autres. Les gains dépendent du classement final du joueur dans le tournoi.

L’offre de poker en ligne est proposée par 6 opérateurs agréés.

Aides

  • Formats de tournoi

    Sit&GO:
    Tournois qui peuvent débuter dès que le nombre de participants requis est atteint

    Multitables (MTT):
    Tournois qui débutent à un horaire fixé préalablement, quel que soit le nombre d’inscrits.

Les jeux de casinos et clubs de jeux

 

L’article D 321- 13 du code de sécurité intérieure décrit l’ensemble de l’offre des jeux « susceptibles d’être autorisés dans les casinos ». On distingue quatre catégories principales : les jeux dits "de contrepartie" (par exemple la roulette ou le poker) les jeux dits « de cercle »  (par exemple le bingo) ; les formes électroniques de ces deux premières catégories et enfin les machines à sous.

L’offre de jeu dans les clubs est limitée à certains jeux de casinos ; par exemple les machines à sous ne sont pas autorisées.

Aujourd’hui, les machines à sous génèrent la majeure partie du chiffre d’affaires des casinos.

Les jeux de casinos sont proposés dans les 201 établissements de jeux répartis sur tout le territoire et les huit clubs de jeu à Paris.

Les jeux de casinos et en particulier les machines à sous en ligne ne sont pas autorisés sur le marché français

""

Les jeux de casinos et clubs de jeux

 

L’article D 321- 13 du code de sécurité intérieure décrit l’ensemble de l’offre des jeux « susceptibles d’être autorisés dans les casinos ». On distingue quatre catégories principales : les jeux dits "de contrepartie" (par exemple la roulette ou le poker) les jeux dits « de cercle »  (par exemple le bingo) ; les formes électroniques de ces deux premières catégories et enfin les machines à sous.

L’offre de jeu dans les clubs est limitée à certains jeux de casinos ; par exemple les machines à sous ne sont pas autorisées.

Aujourd’hui, les machines à sous génèrent la majeure partie du chiffre d’affaires des casinos.

Les jeux de casinos sont proposés dans les 201 établissements de jeux répartis sur tout le territoire et les huit clubs de jeu à Paris.

Les jeux de casinos et en particulier les machines à sous en ligne ne sont pas autorisés sur le marché français

Quatre réseaux de distribution

Les points de vente (ou réseau physique) représentent le réseau de distribution le plus fréquenté du secteur des jeux d’argent et de hasard. Y opèrent les deux opérateurs sous droits exclusifs. 

PMU pour le monopole des paris hippiques : en 2018, 13 155 points de vente étaient recensés. Outre son monopole hors hippodrome, le PMU dispose d’un monopole sur les paris placés sur les sept hippodromes franciliens.

FDJ pour le monopole des jeux de loterie en points de vente et en ligne et des paris sportifs en points de vente : en 2019, on compte 30 460 points de vente.

Le réseau en ligne se compose :

- des sites des 14 opérateurs agréés en ligne proposant des paris sportifs, des paris hippiques et du poker en ligne. Pour être autorisés à opérer sur le marché en ligne, les opérateurs doivent disposer d’un agrément délivré par le collège de l’ANJ. Valable cinq ans il peut être renouvelé.

- du monopole des jeux de loteries en ligne de FDJ.

Les hippodromes

L’implantation d'un hippodrome est soumise à l'autorisation préalable du ministère de l'Agriculture. En 2019, on compte environ 230 hippodromes dont 7 franciliens. On distingue :

Les Hippodromes franciliens : Le PMU collecte les enjeux placés sur ces hippodromes via des bornes et des guichets et il traite les paris (totalisation, génération de rapports, redistribution des gains). Le PMU agit ainsi en tant qu’opérateur titulaire de droits exclusifs sur ces hippodromes.

Les Hippodromes de province : Ce sont les sociétés de course qui assurent la gestion des paris sur les courses qu'elles organisent. Pour les paris pris sur hippodrome en province, que les courses soient Premium ou non Premium, l’opérateur de paris demeure la société de course de province qui collecte les enjeux.

Les casinos et clubs de jeu

En 2019, on compte 201 établissements répartis sur tout le territoire et huit clubs de jeux à Paris.

Les points de vente (ou réseau physique) représentent le réseau de distribution le plus fréquenté du secteur des jeux d’argent et de hasard. Y opèrent les deux opérateurs sous droits exclusifs. 

PMU pour le monopole des paris hippiques : en 2018, 13 155 points de vente étaient recensés. Outre son monopole hors hippodrome, le PMU dispose d’un monopole sur les paris placés sur les sept hippodromes franciliens.

FDJ pour le monopole des jeux de loterie en points de vente et en ligne et des paris sportifs en points de vente : en 2019, on compte 30 460 points de vente.

Le réseau en ligne se compose :

- des sites des 14 opérateurs agréés en ligne proposant des paris sportifs, des paris hippiques et du poker en ligne. Pour être autorisés à opérer sur le marché en ligne, les opérateurs doivent disposer d’un agrément délivré par le collège de l’ANJ. Valable cinq ans il peut être renouvelé.

- du monopole des jeux de loteries en ligne de FDJ.

Les hippodromes

L’implantation d'un hippodrome est soumise à l'autorisation préalable du ministère de l'Agriculture. En 2019, on compte environ 230 hippodromes dont 7 franciliens. On distingue :

Les Hippodromes franciliens : Le PMU collecte les enjeux placés sur ces hippodromes via des bornes et des guichets et il traite les paris (totalisation, génération de rapports, redistribution des gains). Le PMU agit ainsi en tant qu’opérateur titulaire de droits exclusifs sur ces hippodromes.

Les Hippodromes de province : Ce sont les sociétés de course qui assurent la gestion des paris sur les courses qu'elles organisent. Pour les paris pris sur hippodrome en province, que les courses soient Premium ou non Premium, l’opérateur de paris demeure la société de course de province qui collecte les enjeux.

Les casinos et clubs de jeu

En 2019, on compte 201 établissements répartis sur tout le territoire et huit clubs de jeux à Paris.

Aides

  • Le réseau des points de vente

    « Les jeux d'argent et de hasard en ligne sont définis comme des jeux dont l'engagement passe exclusivement par l'intermédiaire d'un service de communication au public en ligne. (…) Les jeux d'argent et de hasard exploités en réseau physique de distribution s'entendent des jeux dont l'engagement intervient selon toute autre modalité [que les jeux en ligne], notamment au moyen de terminaux de jeux sans intermédiation humaine servant exclusivement ou essentiellement à la prise de jeu et mis à la disposition des joueurs dans des lieux publics ou des lieux privés ouverts au public. »

  • Les casinos

    Pour chaque nouvel établissement une autorisation administrative est délivrée après approbation du Ministre de l’Intérieur, instruction du dossier par le SCCJ et autorisation de la DLPAJ. Un exploitant de casino répond à l'appel à candidatures réalisé par une collectivité publique. La désignation du casino est décidée par le maire.
    L'autorisation du ministère de l'Intérieur est requise pour exploiter un club de jeux. Elle est préalablement soumise à l'avis de la commission consultative des jeux de cercles et de casinos

Contenus liés